Architecte 20/07/2017
plan d'ensemble projet
plan d'ensemble projetmuret de soutènement pierre séche restauré, parking en tuff créébrodure de la route à l'approchearrivée au site depuis route de Calvila colline aménagée (terrasses, parcours, etc.)la piazza créée en tuffsimulation passerelle piétonne Afficher la liste

 

Santo Pietro di Tenda (Haute Corse), FRANCE
aménagement paysager de Baccialu. mission complète
restauration du patrimoine
aménagements paysagers

Le site de l’Agriate est exceptionnel par son aspect sauvage où les traces d’une fréquentation pastorale au moins millénaire se lisent avec discrétion dans le paysage.

La future maison de site de l'Agriate, au lieu-dit Baccialu est destinée à présenter au public une vision d’ensemble de l’Agriate, très difficile d’accès, en lui évitant d’avoir à y pénétrer.
La position de la maison, en balcon sur le site et à proximité de la seule route exprime avec efficacité sa fonction nouvelle.
Son isolement dans un environnement naturel renforce son caractère remarquable.

Le projet paysager, d'une emprise d'environ 1,5 ha, vise à aménager les alentours de la maison de site (restaurée en parallèle : voir rubrique architecture) avec attention et respect.

En premier lieu, l'emprise des surfaces roulables est fortement réduite et canalisée au profit du piéton. La bordure de route est aménagée pour dissuader le stationnement, tandis qu'un parking paysager est créé, en retrait derrière une haie d'ormeaux et des murets en pierre sèche corses, restaurés ou créés.
Un parking pour autocars est défini à distance, sur un délaissé routier. Le public s'acheminera ensuite à pied jusqu'à la maison de site, en empruntant une passerelle de liaison créée en parallèle de la route, dangereuse car sans bordure-trottoir et dans le virage.
Cette passerelle, suspendue au-dessus du maquis, abritée derrière le muret-écran en pierre existant permet une rare immersion dans la végétation et dans le monde auditif de la rivière en dessous, la route est loin à l'oreille.

Les alentours immédiats de la maison de site sont dégagée en faveur de la maison et de la perception du mamelon couvert d'une prairie et sur lequel elle est posée (débroussaillage fin, abattage d'arbres exotiques, etc.).

En contre bas, un circuit piéton est créé à travers la colline pour permettre de découvrir toute la richesse et l'attrait des multiples milieux existant et insoupçonnés dégagés et remis en valeur (maquis, terrasses anciennement cultivées abandonnées, chemins sous maquis, passage près du torrent, rochers remarquables, restauration du four à pain, dégagements des ouvrages ruraux en pierre, mise en scène du taffoni, etc.).

Ce circuit est construit comme les chemins anciens : chemin en creux dans la terre, adaptation fine du tracé au relief, création d'emmarchements en pierre, etc.

Commande publique
Projet en cours
2010

Jean-Charles Dutelle, cabinet d'architecture