Architecte 26/09/2017
projet ravalement
projet ravalementla courette-coeur d'immeuble ravaléele fond de la courettela nuance la plus légère du dégradé (en haut)la courette avant travaux Afficher la liste

 

Paris, FRANCE
courette 30 rue René Boulanger. mission de base (conception-suivi)

Bâtiment XVIIIe et XIXe siècle.

Zone protégée (à moins de 500m d'un édifice classé).

Le projet initial était classique : ravaler les façades de la courette et remédier aux désordres dus à la vétusté des ouvrages.

Une réflexion sur le statut de la courette, blafarde, peu engageante et jusque là très dévalorisée, conduit l'architecte à proposer une requalification de cet espace au bénéfice des habitants. Un vrai projet architectural, se rapprochant d'une intervention artistique, plutôt qu'un banal ravalement apparaît.

La courette devient alors un espace à voir et les vues sur elle sont favorisées (plus de rideaux cache-misère). Chaque logement se voit ainsi prolongé vers cet espace devenu noble et annexé visuellement.

La couleur ocre rouge est choisie pour sa luminance même à bas éclairement : La sensation de lumière qui en émane éclaire le regard et irradie les appartements. L'invitation au voyage est suggérée par la connotation orientale ou méditerranéenne.
On est au coeur du bâtiment et ce coeur visiblement est en vie.

3 nuances de dégradé (2 étages par nuances) du plus sombre en bas vers le plus clair en haut assurent une adaptation parfaite aux différentes intensités d'éclairement (hauteur 5 étages) et créent une variation subtile qui joue sur la verticalité.

Parallèlement un revêtement général (entoilage étanche Type I3) est posé sur les supports purgés et repris. L'ensemble des zincs est remplacé. Les défauts sont corrigés.

Au dire des habitants, heureusement surpris, "on a l'impression que le soleil illumine la courette". Certains éclairent la courette la nuit comme un décor.

Commande privée
Projet en cours
2011

Jean-Charles Dutelle, cabinet d'architecture