Architecte 26/09/2017
simulation du projet
simulation du projetplancroquis esquisseplancroquis esquisse Afficher la liste

 

île de Port-Cros (Var), France
Le Manoir extension. architecture hôtelière et paysage
conception

site classé, coeur de Parc

Le site du Manoir accueille un célèbre établissement hôtelier.
Certains bâtiments sont très médiocres dans leur esthétique et dans leur solidité. Il est donc proposé de reconstruire un bâtiment qui sert au logement du personnel et d'en créer un nouveau pour accroître la capacité de l'hôtel.
L'approche architecturale est minimaliste pour s'effacer dans le paysage du magnifique vallon enherbé, îlot d'humidité entouré d’une forêt méditerranéenne facilement aride. Le bâtiment historique du manoir, vaisseau blanc immaculé échoué dans la colline doit rester la star.

Les deux bâtiments du projet sont en équerre. Celui qui est destiné au personnel est juché sur un haut et vieux mur de clôture en pierre sèche. Une partie de cette aile est sur pilotis.
L'autre est au contact avec la prairie en contrebas est s'aligne le long d'un autre mur de clôture. Il est composé de plusieurs grandes chambres avec terrasse privative de plein pied sur l'herbe.

La construction est en monomur de briques alvéolaires épaisseur 37cm pour la forte inertie thermique, particulièrement recherchée en été et qui permettra de se passer de climatisation. L’entretien de ces appareils, problématique sur l’île (éloignement, air marin corrodant, etc.) est donc éliminé. De plus, le transport maritime des matériaux est optimisé en volume et en poids.

Le bâtiment haut, visible de la mer, prend l'apparence convenue d'une architecture ordinaire mais raffinée. Il est couvert en tuiles rondes traditionnelles.
Le bâtiment bas, plus confidentiel et intimiste est plus inatendu. Il s'inspire de l'architecture de certains forts enterrés de l’île : toits plats végétalisés, pierre vue, etc. L’effet est à la fois mimétique dans le paysage végétal et aussi thermique pour les résidents par une régulation optimale. Il est desservi par une coursive arrière, ménagée dans l’intervalle entre le bâtiment est le mur existant.

Les matériaux sont simples et naturels : enduits à la chaux naturelle teintés aux ocres, pierre locale, bois, terre cuite, etc.

La végétation est intégrée à l'architecture (pergolas à feuillage caduc au sud et végétation locale adaptée aux étés secs sur la toiture).

Commande privée
Projet en cours
2003

Jean-Charles Dutelle, cabinet d'architecture